AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité


MessageSujet: Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James   Jeu 24 Nov - 17:28


Prénom Prénom Nom

Présentation du personnage

Je me présente je suis James Stone. Je suis né le 23 novembre 1991, j'ai donc 25 ans. Je vis actuellement dans la ville de New York .

Je fais parti du groupe Terrestre. Parce que ça intéresse tout le monde ou presque je suis séparé et j’ai besoin de temps avant de m’intéresser aux autres. J'ai suivi il y a plus ou moins longtemps la formation de musicien et celle de serveur.

Il est important de savoir que j'ai quelques tics qui sont d’être triste parfois sans aucune raison apparente.. Mon plus grand rêve serait que j’arrive à reconstruire ma vie et ma plus grande phobie concerne l’existence des créatures obscures..

Etant donné que je suis une personne singulière, je connais l’existence des créatures obscures ainsi que du Cercle. J’arrive à voir le monde obscur quand je suis sous l’effet de l’alcool ou de la drogue. Si votre personnage a des caractéristiques spécifiques physiques ou mentales. La couleur du pelage pour un loup, taille, etc. Pour un sorcier, il se démarque grâce à ses yeux, des griffes etc. Quelle sorte de fée est votre personnage, etc. Mais vous pouvez inscrire des détails pour tous les personnages bien sûr par exemple tâches de rousseurs, maladie...etc.

Ta personnalité


Afin de mieux connaître ton caractère, voici quelques questions :

♦️ Que penses-tu:

- Les Terrestres ? J’appartiens à ce groupe il me semble. Ce sont personnes normales, tout le monde devrait être comme elles. La vie serait plus simple
- Le Cercle et ses membres ? Ils protègent les Terrestres contre les créatures obscures. Ils ont des pouvoirs et des capacités physiques supérieurs aux simples humains. Des héros.
- Les Créatures obscures?. Ce sont des monstres terrifiants, dangereux et assoiffés de sang. Bien sûr, tous ne doivent pas être maléfiques, je m’en méfie tout de même
- Les Shadowhunters ? C’est quoi ? Vous voulez sûrement parler du cercle j’imagine.



♥️ Quelle est la chose que tu aimes le plus dans la vie ? Avant j’aimais beaucoup mon métier. Monter sur scène. Voir au fur et à mesure de mes concerts les salles qui se remplissent de plus en plus. La foule qui réclame des rappels. Enfin je dis la foule, mais au début ça ne se bousculait pas. Mais maintenant, tout est un peu différent…

♠️ Et la chose que tu détestes le plus ? Oh, il n’y a pas si longtemps j’aurais dit les Brocolis, ou les Navets. Mais depuis peu, pas mal de choses ont changées. A l’heure actuelle, le choix serait difficile entre mon ex-fiancée ou les créatures obscures. Mais concrètement, la frontière est plutôt mince. Rah, pour une fois qu’elle voulait sucer !


Le Rpgiste

Au tour du rpgiste de se présenter n'est-ce pas ? Donc moi je m'appelle Akromah ou on peut m’appeler par mon pseudo Akromah. Akro ça me va aussi, laissez tomber les jeux de mots on me les a tous fait en 10 ans que j’utilise ce pseudo., je suis âgé(e) de 25 ans et ça m’est arrivé de faire du RP forum, mais c’était plus sous forme de JDR papier. Parler en terme de temps et de date serait un peu bête car ce n’était pas très régulier, disons que j’ai une faible expérience de RolePlay Forum . j'ai découvert le forum par le biais d’ une annonce sur doctissimo. Je cherchais un remède pour faire repousser mes jambes après mon opération et on m’a conseillé ce forum. . J'ai choisi Jared Leto (Cheveux longs, c’est important) pour mon personnage. Je serai disponible [7] jours sur 7. Voilà ce que je pense du forum [ pig ]. Le code du règlement est le suivant [ ].

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James   Jeu 24 Nov - 17:45


Ton Histoire

Histoire du personnage en 25 lignes minimum.






J’aimerais vous dire que j’ai eu une enfance difficile. Issus d’un père loup et d’une mère humaine. Que j’ai baigné depuis ma tendre enfance dans le surnaturel, le besoin de se cacher. Que grâce à ça j’ai développé des capacités physiques hors du commun.Que mais parents ont été trucidés par des démons sanguinaires. Mais tout ça ne serait que pure invention. Mes parents sont en parfaite santé, pour le moment en tout cas. Ma mère m’a mis au monde dans un hôpital de Nashville, dans le Tennessee, après 9 mois de grossesse tout à fait normale. Ma mère est médecin, mon père est infirmier et sont tout ce qu’il y a de plus normal.





Ma scolarité aussi était plutôt banale. Dès les cours élémentaires, j’étais attiré par la musique. C’était quelque chose que je trouvais plutôt agréable. Au collège, les cours de musique m’avaient encore plus attirés. On ne chantait plus tous ensemble, mais un par un, devant la classe. C’est plutôt amusant car à l’époque j’étais de nature plutôt timide, mais pour chanter ça ne m’a pas dérangé. Mes parents étant ouvert d’esprit, ils ont accepté de me payer des cours de chant que je prenais 1 fois par semaine. C’est au Lycée que j’ai rencontré Lucy. On était à côté en Histoire. On se taquinait l’un l’autre. Bref des ados qui s’amusent pendant un cours ennuyeux. Les autres cours on n’existait pas l’un pour l’autre. Mon lycée ne proposait pas de cours de chants, donc j’avais seulement les cours que je prenais une fois par semaine et j’apprenais à jouer de la guitare car la guitare c’est cool. Et puis chanter sans musique, c’est un peu vide. C’est d’ailleurs en me trompant de semaine pour mon cours de guitare que j’ai croisé Lucy qui sortait du conservatoire. Elle prenait des cours de piano et de chant depuis plusieurs années déjà. Je ne le savais pas avant car en cours on ne se raconte pas ce genre de trucs.



La fin de mes années de Lycée a beaucoup tourné autour de Lucy et de la musique. Nous avions formé notre groupe, un petit duo, moi à la guitare, elle au clavier, et tout deux au chant. Bon au début c’était surtout nos camarades de lycée et famille qui venaient nous voir à telle manifestation dans un bar ou restaurant. Mais à la sortie du lycée nous avions tout le temps de nous consacrer pleinement à notre passion, professionnelle et sentimentale. Nous avons connu quelques succès. Oh, on est loin des millions d’entrées, mais on a quand même réussi à en vivre.



Tout allait si bien. Mais il fallait qu’on se sépare. Ou plutôt qu’elle me quitte. Nous avions été contraints d’annuler toutes les représentations qui étaient prévu. Je perdais à la fois
l’amour de ma vie, et le projet de ma vie. J’ai perdu l’envie de jouer, de créer. Ou plutôt, ça éveillait en moi trop de souvenirs douloureux. Tout comme de rester dans le Tennessee. J’aurais toujours quelque chose de Tennessee, mais j’avais besoin de vivre une autre vie. Le coeur démoli et le corps en fièvre, j’ai choisi la vie New Yorkaise. Loin de Nashville, et bien que là bas il y a le “times new yorkais”, on n’a pas le temps de penser à ses soucis. Depuis mon exil, je travaille comme serveur dans un grand bar. Le salaire est moyen, les pourboires médiocres, mais je suis loin de l’univers de la musique et surtout de Lucy. L’alcool et autres artifices aidant à penser à autre chose.




On n’oublie pas, on n’oublie jamais. Mais mettre la poussière sous le tapis permet de ne plus la voir, et on est moins incommodé. On arrive à vivre en soignant les apparences. Il n’y a pas de poussière ici, juste un tapis. Mais plus on cache de poussière, plus il faut que le tapis soit grand. Un soir, j’ai reçu un appel. C’était Elle. Elle était en déplacement sur New York et me proposait de se voir. Ça faisait déjà plus de trois mois que je vivais ma nouvelle vie, la dernière chose que je voulais, c’était la revoir. J’ai refusé avant de raccrocher impoliment puis j’ai éteint mon téléphone. Le lendemain, je ne suis pas allé au travail. J’avais besoin d’un plus gros tapis. Ce soir là , on frappa à ma porte. Comme n’importe quelle personne ayant commandé une pizza, je préparais ma monnaie avant d’ouvrir. C’est dans des moments comme ça que tu regrettes de ne pas avoir de judas à sa porte. C’est donc sans surprise, que je me retrouva nez à nez avec la belle et souriante Lucy.




Quelque chose m’a immédiatement choqué. Son corps ne bougeait pas avec sa respiration. C’est amusant car, on ne fait pas attention au mouvement respiratoire d’une personne, sauf quand on est dans le domaine médical comme mes parents. Mais quand une personne est devant toi et qu’elle ne respire pas, y’a quelque chose qui cloche. Bon, je ne suis pas un génie, surtout dans que dans l’état que j’étais je pouvais pas analyser grand chose, mais je trouvais tout de même bizarre le non mouvement de son décolleté. J’ai du passer un peu trop de temps à regarder l’immobilité de sa poitrine car elle a plaisanté à ce sujet en me demandant si ses seins m’ont manqué à tel point que je ne peux en détourner le regard. J’ai relevé mes yeux vers les siens, sans rire. Elle m’a ensuite fait des avances, en m’affirmant que  je pourrai les revoir de bien plus près. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai accepté. C’est la dernière chose au monde que je voulais, la faire rentrer, passer la soirée avec elle mais j’ai accepté. La suite était encore plus étrange. Nous parlions pas, je me sentais attiré par elle. Nous nous sommes embrassés. Je ne me sentais pas très à l’aise. Je n’arrivais pas à réfléchir clairement, j’avais l’impression d’exploser de l’intérieur ou que mes entrailles s'aplatissaient à l’intérieur de moi. Plus on s’embrassait, plus la douleur s’intensifiait. J’ai donc décidé de m’écarter un peu, ce qui sembla la surprendre. En se rapprochant de moi, elle me proposa d’aller plus loin. Que si je le souhaitais elle pourrait me sucer. Je me sentais de plus en plus mal.  Je lui ai demandé de partir. Elle marmonna qu’elle ne comprenait pas comment c’était possible. Je ne voyais pas de quoi elle parlait, et j’insistais donc pour qu’elle s’en aille ce qu’elle fit sans trop se faire prier. Une fois la porte fermée, je me suis posté à la fenêtre. Je la vis traverser la rue, s’arrêter puis disparaître. Disparaître, c’est pas  “je l’ai regardée marcher le long de la rue jusqu’à ce qu’elle disparaisse de mon champ de vision” non non, elle était là, puis elle était plus là.



J’ai passé les jours qui ont suivis à jongler entre le boulot, refuser les appels de Lucy et à trouver un Psy. Quand on commence à avoir des hallucinations c’est que les choses ne vont vraiment pas bien. J’ai donc réussi à prendre rendez-vous auprès d’un certain Dr Cowen. C’était après le travail, j’étais plutôt tendu, mais comme j’étais en service, je ne pouvais rien faire pour me changer les idées, si ce n’est m’investir d’avantage dans le boulot. A la première impression le Docteur Cowen avait tout du cliché du  Psy coincé. Coupe de cheveux impeccable, barbe parfaitement rasée. Ce n’est clairement pas le genre de type qu’on imaginerait avec la gueule de bois. J’étais plutôt déçu par ce premier rendez-vous, il ne pouvait pas comprendre mes problèmes. Ce n’est pas lui qui allait m’aider à régler mes problème d’alcool et d’hallucinations, mais j’ai quand même décidé de lui accorder un autre rendez-vous, le temps de trouver quelqu’un d’autre dans mes moyens. En attendant le rendez-vous de la semaine suivante, je continua mon rythme de dépravé. Travail la journée, évasion le soir et les jours de repos, ignorer les appels nocturnes de Lucy. Je n’arrivais pas à me résoudre à bloquer son numéro. Comme si j’avais besoin de ses appels pour justifier mon actuelle dépendance.



Le rendez vous suivant était bien différent. J’avais plus de temps pour moi  ce jour là et donc, sans pour autant être complètement ivre lors de l’entretien, je n’aurais clairement pas eu le droit de conduire dans cet état. Je semblais dégoûter le docteur Cowen, mais je n’y prêta pas attention. Quelque chose m’avait interloqué. Il avait comme un énorme Tatouage en forme de cercle dans le cou. Impossible d’y détourner le regard tellement cela contrastait avec le reste du personnage. Je finis par lui faire remarquer qu’en moins d’une semaine, son tatouage avait rapidement cicatrisé. Il était surpris, et s’est soudainement montré moins méprisant à mon égard. Il m’a proposé de reprendre mon dossier à zéro, sous un oeil nouveau. Que tout ce qu’il allait m’expliquer allait me sembler très étrange, mais que tout serait réel. Avant toute chose, pour me prouver qu’il me disait la vérité, il sortit une sorte de petite baguette avec une pierre blanche au bout. Il releva ensuite sa manche gauche et en passant la pierre au dessus de sa peau, il fit apparaître différents tatouages. Il m’apprit ensuite l’existence du Monde Obscur, ainsi que des créatures obscures. Vampires, Loup-Garou, Sorcières Anges et Démons. Toutes ces créatures existent réellements, bien que pas forcément comme nous les humains les imaginions. Il m’affirmait faire parti d’un groupe appelé “Le Cercle de Raziel”. Des êtres mi-ange mi-humain destinés à protéger les Terrestre, c’est comme ça qu’ils nomment les humains normaux, contre les créatures démoniaques. Aussi folle que cette histoire pouvait  paraître, elle me semblait cohérente. Le Docteur Cowen insista ensuite pour qu’on reparle de Lucy. Est-ce que j’avais remarqué d’autres choses d’étranges en plus de sa disparition spontanée. Je lui fis donc remarquer qu’elle ne m’appelait que le soir ou la nuit. Que quand elle est venue, sa poitrine restait immobile comme si elle ne respirait pas. Elle était aussi très entreprenante et j’étais comme, charmé, je réagissais de manière illogique. Le docteur laissa échapper un mot que je ne comprenais pas qui ressemblait à de l’italien ou du latin. Il a ensuite pris une grande inspiration avant de m’annoncer que j’étais en danger, car une vampire était probablement sur mes traces. A partir de ce jour, Cowen m’enseigna ce que je devais savoir sur les vampires, et lorsque Lucy s’en prendra à moi…




...Je serai Prêt.














Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James   Jeu 24 Nov - 18:41

Bienvenue officiellement (faut bien que je m'y colle un peu)

Sardou ? XD non déjà que moi je trouvais j'abusais avec mes dessins animés mais toi t'es pire Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James   Jeu 24 Nov - 19:17

En vrai j'avais hésité à commencer l'histoire comme ça :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James   Ven 25 Nov - 11:43

Bienvenue James ! Very Happy
Tu as ce grand honneur d'être notre premier membre (et de supporter mon frère)
J'adore ton titre, moi. (comme ça, je l'ai dans la tête toute la journée...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James   Ven 25 Nov - 12:10

Héhé merci Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James   Sam 26 Nov - 22:41

Petite mise à jour. Rien de définitif
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James   Dim 27 Nov - 21:56


Tu es validé(e)
Félicitation, tu es à présent un membre officiel du forum. Tu vas pouvoir participer à la vie du forum en rpotant, floodant, votant, faire ce que tu souhaites. Bienvenue parmi les fous !

J'hésitais à faire un long message mais moi j'ai qu'une chose à te dire:

Tu auras tant de choses à voir pour franchir la frontière du savoir

Na je déconne, je vais écrire quand même. Bon l'avantage que ça soit moi qui valide, bah c'est que l'histoire je la connaissais et que Lucy est trop forte:D j'aime mieux cette version que celle complètement psychopathe qui font passer les filles pour des saletés sans coeur Very Happy. Ton histoire est bien pour un tit mortel presque lambda, il a la classe le petit Stone Very Happy
Bienvenue chez nous et merci de ta présence  lol!


A présent tu peux recenser ton avatar Ici. Tu peux créer ta fiche de personnages à cet endroit et ta fiche de personnage par ici.

Si tu as des questions sur le moment ou dans le futur n'hésites pas à contacter les admins qui se feront une joie de te répondre Very Happy

Le staff de Shadowhunters RPG

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons , en chantant - James
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À l'école quand j'étais petit. Les grands se cachaient sous leur lit. Pour fumer en cachette une cigarette [28.12 à 14h30]
» Quand les gros maigrissent, les maigres meurent. 【Pv Hakushi Mihawk】
» Petit découpage... [Libre]
» Le petit garçon qui faisait "cui-cui".....
» Petit jeu interdit... (PV Alistair)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Sword and Blood RPG  :: Bienvenue au mont Olympe :: Les fiches d'identité :: Fiches validées-