AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everybody hoping they could be the one | Gill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Demi-déesse


Messages : 3

On veut tout savoir
Ton âge : 24 ans
Parent divin: Leg de Mars et Bellone
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Everybody hoping they could be the one | Gill   Mer 19 Juil - 16:14

Gillian A. O'Hara

Gillian Adria

O'Hara

14.01.1993

Leg de Mars & Bellone

Demi-dieux Romains

Crystal Reed
Détails & Particularités

Armes : Gillan a un glaive en or impérial. C’est un cadeau familial dont elle a hérité à son entrée dans la légion. Il est coutume chez les O’Hara d’offrir un glaive au moment où leur enfant intègre officiellement la grande légion romaine. Il est vrai que pour les descendants des O’Hara ce moment est particulier, c’est un honneur mais également un poids à porter. Gillian n’était pas en marge du ressenti général des jeunes légionnaires, elle était fière peut-être même trop fière dans son armure rutilante. Ses parents plaçaient tous leurs espoirs sur ses jeunes épaules afin qu’elle puisse porter encore de nombreuses années le nom des O’Hara au sommet des grandes familles de la Nouvelle-Rome. Gillian, enfant, n’avait jamais vu la problématique d’être sous les feux des projecteurs. Elle se disait même parfois qu’elle en avait de la chance, qu’elle était une élue avec un destin extraordinaire comme les grands héros  qu’elle vénérait.  Elle est la descendante du dieu Mars et de Bellone et une O’Hara, décevoir sa famille n’entrait même pas en rigueur. Gillian ne quitte jamais son gladius, elle dort même avec, une habitude de guerrière. La jeune femme ne se bat pas uniquement avec son glaive. Si son père lui a appris les rudiments du combat au glaive c’est sa mère qui lui a confié pour la toute première fois un pillum entre les mains. En gravissant les échelons dans la légion, elle n’a jamais oublié ce que ses parents lui ont enseigné et s’en sert encore aujourd’hui, le transmettant aux nouvelles recrues avec certitude qu’il s’agit de sa voie.

Pouvoir : Gillian a découvert son don, la telumkinésie, assez tardivement contrairement à d’autres enfants qui eux avaient déjà développés leurs dons. Elle s’inquiétait de ne voir rien de spéciale chez elle, ça n’entrait pas dans ses ambitions d’être cruellement normale pour une demi-déesse. Plusieurs demi-dieux s’exerçaient déjà avec application à utiliser leur nouveau don et elle se devait de rester patiente (ce qu’elle n’est absolument pas) et attendre son tour. Finalement, c’est lors d’un entrainement que son don s’est déclaré. Peut-être était-ce lié à sa fierté mais toujours est-il qu’il est intervenu au moment où elle allait perdre son duel. Il était hors de question qu’elle perde car si elle se battait, c’était avant tout pour venger son meilleur ami. Elle n’aurait jamais admis qu’en fait, c’était également un peu pour elle- fierté mal placée bonjour. Ce don lui est très utile en combat, car il consiste à manipuler n’importe quelle arme avec sa seule volonté, à l’instar de son grand-père Mars. Evidemment, un don comme celui-ci n’est utile qu’en cas de combat, parce qu’il est vrai que c’est un peu moins classe en faisant la cuisine quand même. A moins qu’une poêle à frire soit considérée comme une arme ? Là, ça en jetterait vraiment. Hé chéri, tu me passes la poêle ? Héhé.

Concernant les Romains, il est clair que Gillian n’a pas un avis très objectif là-dessus. Elle est née dans un monde dans lequel il ne compte que la légion et les habitants de la Nouvelle-Rome. Depuis petite, on lui a mis un gladius en bois dans la main en lui promettant qu’elle serait la prochaine Praetor, qu’elle guiderait la Nouvelle-Rome vers la gloire – que c’était son destin, la volonté des dieux. Ce destin-là, on ne lui a pas demandé son avis si elle le désirait. Pourtant, lorsqu’on glisse ces mots à l’oreille d’un petit bambin, ses yeux brillent et forcément ça devient son objectif. Gillian, bien qu’étant une fille plutôt caractérielle, croyait dur comme fer qu’un enfant doit faire la fierté de ses parents. Alors, elle s’y est employée depuis son plus jeune âge. Toujours est-il que malgré sa foi sans faille, carrément aveugle, envers la légion, la jeune femme y est attachée car il s’agit de sa famille, de sa vie et de son avenir. On comprendra donc aisément que la jeune femme donnera sa vie afin de préserver son monde.

Concernant les Grecs, elle ne voit pas forcément d’un bon œil ces derniers. Encore une fois, c’est une question d’influence, pour elle, les Romains sont forcément supérieurs. Peut-être bien que dans le fond de son esprit, elle parvient à apprécier les talents de ces guerriers mais il est clair qu’elle ne l’avouera jamais. Elle n’a que très peu apprécié l’entrée fracassante qu’ils ont faite dans la vie des Romains. Il faut dire qu’ils sont pour le moins désorganisé. Elle les voit comme des enfants chanceux courants dans ses pattes. Pour elle, ils empirent les choses et sont une source de danger pour sa patrie. Forcément, elle s’en méfie et évite les contacts au maximum. La politique ce n’est pas son truc de toute façon, elle préfère laisser cette tâche aux ambassadeurs.

Concernant les guerres, Gillian y a participé comme beaucoup de Romains et de Grecs. Elle a vécu ces horreurs et affronter les pires épreuves. Elle s’en est sortie vivante mais certainement pas indemne que ce soit psychologiquement ou physiquement. On peut dire que la Romaine ne s’attendait pas à ce que ce soit aussi dur à gérer. Les blessures physiques sont un rappel constant de ce qu’il s’est passé, et psychologiquement comment pas oublier ceux qui ont donné leur vie afin que d’autres puissent vivre. Gillian est un soldat alors se concentrer sur sa vie de légionnaire, à présent devenue Centurion, aide énormément à ne pas y penser, à tourner la page. Ce qu’elle a vu l’a rendu plus forte et encore plus déterminée à poursuivre ce combat. Si la paix est à présent au rendez-vous, ce n’est pas le cas des attaques de monstres et missions en tout genre, cela lui suffit pour tenir son esprit occupé pour l’instant. Il faut dire que la jeune femme n’a jamais réfléchi au bien-fondé de ces affrontements. Ce n’est pas à l’ordre du jour, ce qui importe c’est de servir loyalement la légion.
Caractère bien trempé
Gillian est une femme qui n’a qu’une parole et qui est totalement dévouée à Rome. On ne pourra jamais faire plier ses convictions. Elle est très fière de faire partie la légion, impossible de la faire flancher dans son choix de carrière. La jeune femme est née pour devenir légionnaire et servir jusqu’à son dernier souffle les siens ou du moins jusqu’à que ses articulations lui demandent grâce (ou que la mort la réclame). D’ailleurs, ce dévouement lui a valu une récompense digne de son nom car le rang de centurion lui a été accordé suite à ses faits d’arme et sa présence au sein de la légion. On peut lui attribuer un esprit valeureux, Gillian ne craint pas de se mettre en danger pour sa cause et les siens. Évidemment, l’ambition n’est pas une caractéristique inconnue pour elle, au contraire, celle-ci est le moteur qui lui permet de gravir des échelons et surtout de ne pas jamais abandonner. Ce mental d’acier et inflexible s’éveille, dans son élément à savoir l’environnement militaire imposé par la légion, et est guidé par sa nature passionnée. Gillian est comme ça, ce qu’elle fait ce sera toujours à cent dix pourcent sinon cela ne vaut pas la peine d’être vécu. Pour ce point-là, il apparaît dans toutes les situations de vie. Gillian est enjouée, aime la vie, la célèbre, a un esprit vif qui ne demande qu’à être sollicité. La compétition lui plait, elle n’aime pas perdre et aime se surpasser quand c’est le cas.

Gillian est une personne franche, parfois bien trop. Petite ? On disait d'elle, qu'elle n'avait pas de tact et bien il faut avouer que c'est totalement le cas encore à l'heure actuelle. Gillian sait qu'il s'agit de l'un de ses pires défauts mais n'a jamais su (ou voulu) le faire disparaître. C'est aussi un aspect qui fait son authenticité. Elle dit ce qu'elle pense et n'y va jamais par quatre chemins. Découlant de ce trait, son impulsivité présente chez l'ensemble des demi-dieux ne lui a jamais rendu la vie facile mais la rend intrépide et inattendue. C'est une combattante et elle le revendique. La Romaine sait que dans l’armée, il faut parfois faire des choix compliqués. Elle l’a bien appris que parfois pour vaincre, il faut agir de manière pragmatique. Cet aspect ne lui pose aucun problème. Elle n’a pas été élevée dans les niaiseries et autres nuisances d’après les O’Hara. Le contrat était très clair dès le départ, en tant que membre de cette famille, elle devrait se démarquer des autres enfants. Un trait n’a cependant pas pu être gommé malgré cette éducation militairement implacable. Elle est très protectrice et c’est bien-là le problème, elle est en mesure de refuser des ordres, de se mettre en danger pour l’être aimé. Ce n’est pas quelque chose de très facile à vivre pour elle, car ce simple fait entre en contradiction avec toute son identité. Pour finir sur une note moins dramatique, la légionnaire a légèrement tendance à vouloir commander, tout commander hein, même durant les activités simples de la vie quotidienne.  Elle est autoritaire et supporte assez mal lorsqu’on ne l’écoute pas.


___________________________

Be the kind of woman that when your feet hit the floor each morning, the devil says :
„Oh craps, she’s up! „ .narnienne.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Demi-déesse


Messages : 3

On veut tout savoir
Ton âge : 24 ans
Parent divin: Leg de Mars et Bellone
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Everybody hoping they could be the one | Gill   Mer 19 Juil - 16:14

Histoire

La famille O’Hara souhaitait un héritier pouvant faire perdurer leur nom dans les registres de la Nouvelle-Rome. C’est ainsi depuis de longues générations de Romains. Cette famille a une influence particulière au sein de la Nouvelle-Rome. Le mariage entre Marcus et Lucia O’Hara ont donné naissance à une petite fille, Gillian Adria O’Hara. Son premier prénom a été choisi en l’honneur de Jupiter. C’était là une façon de donner un sens à la vie du futur membre de la légion. Il est certain que la petite fille a grandi en étant entourée de l’amour de sa famille. Fille unique, ses parents n’ont jamais pu avoir un second enfant, ce qui les avait beaucoup attristés. De ce fait, ils placèrent sur les épaules de la petite fille, tous les espoirs ainsi qu’une grande responsabilité celle de faire perdurer leur lignée dans l’honneur et la gloire. Il ne faut pas croire que la petite Gillian a souffert de l’idéologie de la famille O’Hara. Elle n’était pas la seule à grandir dans ces conditions et ne serait sans doute pas la dernière demi-déesse Romaine dans ce cas-là. Ses parents ont débuté un entrainement dès qu’elle a su marcher. Il est clair que c’était éreintant pour la jeune fille mais elle aimait cela. Après tout, elle descendait de deux dieux puissants de la guerre, alors forcément c’était là sa seconde nature. Son comportement ne facilitait pas son intégration avec les autres enfants de la Nouvelle-Rome. Ses parents, très protecteurs, ne la laissait que très peu sans surveillance. Heureusement pour elle, juste à côté, vivait un garçonnet de son âge qui devint très vite son meilleur ami et son allié de toujours.

Ce garçon se nommait Samuel et il était son échappatoire pour vivre une vie d’enfant. Ils sont devenus inséparables très rapidement et il était son atout le plus précieux pour apprendre à s’ouvrir aux autres enfants, à apprendre à vivre pour elle-même, ne pas écouter uniquement ses parents. Les entrainements avec sa présence, devenait beaucoup plus intéressants. Elle est allée à l’école avec Samuel, a suivi tous les cours, que chaque futur légionnaire devait suivre. En rentrant à la maison, elle suivait les entrainements de combat avec son père. Puis, le temps d’intégrer la légion est arrivé. La jeune fille était fière de pouvoir rejoindre enfin les rangs des combattants et aux côtés de son meilleur ami. Cependant, les deux enfants comprirent très rapidement qu’ils ne pourraient pas être dans la même cohorte à cause de leurs familles. Gillian souffrait de cette injustice et ne voulait surtout pas se retrouver dans une cohorte différente de lui, notamment à cause de la rivalité entre elles. Autant dire que la jeune fille fit en sorte de convaincre ses parents qu’il était hors de question que Samuel soit relégué dans une autre cohorte que la sienne, à savoir la deuxième. Ses parents finirent par abdiquer et, résignés, signèrent une lettre de recommandation pour Samuel. Ils intégrèrent donc tous les deux la deuxième cohorte. Les parents de Gillian firent une grande fête en l’honneur de leur fille. Gillian fut très vite dans son élément et était fière de pouvoir enfin servir la grande légion Romaine. Les années passèrent et les entrainements durent enfin servir car les Romains entrèrent en guerre. La bataille du Mont Othrys fut la guerrière à laquelle la jeune femme participa fièrement afin de protéger la vie de tous les demi-dieux de la Nouvelle-Rome.

Le retour à la réalité fut compliqué car là il s’agissait de voir le siens être blessé ou morts, ce n’était pas une simple mission cette fois-ci. Seulement, cette guerre en amena une autre plus violente encore, car juste après, les Romains découvrirent l’existence des Grecs. La jeune femme eut de mal à y croire et surtout en l’alliance avec eux. En tant que passionnée d’histoire, elle a toujours su que les Grecs et les Romains ne s’étaient jamais entendus et qu’ils n’étaient pas à leur hauteur. Le simple fait de vivre dans une sorte de colonie de vacances, lui semblait complètement insensé. Comment ces demi-dieux pouvaient-ils être de vrais guerriers en vivant là-bas ? C’était à n’y rien comprendre. La jeune femme suivait les ordres du Préteur et accepta cette alliance précaire qui ne dura pas longtemps. Oh, elle aurait bien voulu cracher un « je vous avais prévenu » à Reyna mais elle respectait beaucoup trop son chef et la légion pour cela. Ce qui ne l’empêcha pas de ruminer en silence durant des jours, soyez-en sûr. Cette décision sépara même les Romains entre eux. Durant tout ce temps, Gillian était sur les nerfs et n’en pouvait plus. Elle voulait se battre et ne supportait pas de voir la grande légion douter de leur chef au profit d’Octave.

Le départ de Reyna bouscula les convictions de la jeune femme, qui était partagée entre sa haine pour les Grecs et suivre les ordres de son chef. Seulement, Octave devenait officiellement le remplaçant de Reyna. Elle fut bien obligée de suivre la légion et de sonner aux portes des Grecs mais fut soulagée de voir leur véritable cheffe revenir et reprendre le contrôle avant qu’il ne soit trop tard. Cette guerre fut d’autant plus rude car il fallait se battre contre les siens également. Mais à ses yeux, c’était tous des traîtres. La légion ne fait jamais de cadeaux aux traîtres. Ils parvinrent à vaincre Gaïa en s’alliant aux Ô combien organisés demi-dieux Grecs. Suite à cette bataille, la jeune femme monta en grade et devint centurion de la deuxième cohorte. Elle fut très fière de la confiance que lui apporta la légion et qui récompensait enfin ses efforts. La fin de la guerre contre Gaïa marqua le début d’une longue période de paix et de reconstruction. Mais même si, la paix perdure toujours avec les Grecs, la jeune femme ne leur fait toujours pas confiance. Elle reste simplement sur ses gardes.


___________________________

Be the kind of woman that when your feet hit the floor each morning, the devil says :
„Oh craps, she’s up! „ .narnienne.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Everybody hoping they could be the one | Gill
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camalarie, gill et spacek a montréal
» Après Jaroslav Spacek et Hal Gill, Bob Gainey fait signer un contrat d'un an à Paul Mara.
» Echange Blues vs washington
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Fiche relationnelle de Blaise J. Zabini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Sword and Blood RPG  :: Bienvenue au mont Olympe :: Les fiches d'identité :: Fiches validées-